Association des Professionnels pour la Promotion de l'Emploi sur Internet

Tous les communiqués

30/01/2010 - Baromètre de l’emploi Keljob - janvier 2010


Baromètre de l’emploi Keljob - janvier 2010

Le marché de l’emploi repart à la baisse : -18% versus janvier 2009

……………………………………………………………………………………………………………………………

Paris, le 8 janvier 2010

Commentaire du baromètre par François Dufresne,

Directeur marketing et communication d’Adenclassifieds, société éditrice du site Keljob

« Après s’être stabilisé fin 2009, le marché de l’emploi tend à nouveau à la baisse en janvier 2010 avec -18% par

rapport à janvier 2009, le mois qui avait été le plus bas depuis le début de la crise.

Pour les secteurs qui étaient déjà en difficulté, tels que ceux de l’Industrie ou du Transport Logistique, la baisse

s’accentue davantage.

Cependant, certains secteurs tirent leur épingle du jeu, comme notamment celui du Santé / Social avec un indice à

1 183, ou encore celui du Public avec un indice à 610.

Par ailleurs, on note globalement une certaine similarité dans les évolutions pour toutes les régions.

Et enfin, concernant les différentes sources d’offres d’emploi sur internet, ce sont les sites généralistes qui subissent

la plus forte variation avec un indice à 159, entrainant l’ensemble du marché à la baisse. »

Janvier 2010, le déclin du marché de l’emploi persiste

Après s’être stabilisée fin 2009, le déclin du marché de l’emploi reprend en janvier 2010 (indice à 157). En effet, le baromètre de

l’emploi Keljob mesure une baisse de 18% par rapport à janvier 2009 qui était, jusqu’à présent, le niveau critique de la crise que

nous traversons.

Evolution des secteurs d’activité

Janvier 2010 : Malgré la baisse générale du marché de l’emploi, certains secteurs d’activité restent en

croissance par rapport à l’année dernière

En janvier 2010, plusieurs secteurs parviennent à proposer un volume d’offres plus important qu’en janvier 2009, qui affichait les

volumes les plus faibles depuis le début de la crise:



le secteur Santé / Social* : indice à 1 183,



le secteur Public : indice à 610,



le secteur Communication / Publicité / Média : indice à 316,



le secteur Associatif / Art / Culture : indice à 255,



le secteur Commerce / Distribution* : indice à 234.

Certains secteurs à évolution moyenne progressent enfin

Certains secteurs à évolution moyenne affichent certes une baisse par rapport au mois dernier mais restent en progression versus

janvier 2009 :



le secteur Informatique / Télécoms* : indice à 234,



le secteur Services aux entreprises : indice à 226,



Loin de se vérifier sur l’ensemble des secteurs d’activité, le phénomène ne concerne pas encore :

le secteur Construction / BTP / Immobilier* : indice à 198.



le secteur Conseil / Consulting : indice à 197,



le secteur Banque / Assurances / Finances : indice à 189.

Le déclin persiste pour les secteurs en difficulté

Avec un indice à 180 (-32 points vs janvier 2009), le secteur porteur de l’Industrie* (qui représente 23% des offres proposées sur le

marché) souffre d’une baisse considérable par rapport à 2009.

S’enlisant dans l’effet crise et sujets à des évolutions irrégulières, les secteurs en difficultés n’atteignent pas les niveaux déjà faibles

de janvier 2009 :



Le secteur de l’Agriculture / Agroalimentaire / Environnement : indice à 173



Le secteur du Tourisme / Hôtellerie / Restauration : indice à 164,



Le secteur de l’Enseignement / Formation : indice à 136,



Le secteur du Transport / Logistique : indice à 61.

* Secteurs d’activité qui proposent le plus d’offres d’emploi

Evolution du marché de l’emploi par région

Exception faite des DOM TOM (indice à 191) qui présentent des volumes disparates d’un mois sur l’autre, l’effet de la crise se

ressent dans toutes les régions avec la même intensité :



Le Sud-est : indice à 168,



L’Ile-de-France : indice à 158,



Le Rhône-Alpes : indice à 146,



L’Est : indice à 136,



Le Nord / Picardie : indice à 135,



Le Sud-ouest : indice à 132,



L’Ouest : indice à 128.

Evolution des indices par sources depuis septembre 2008

1

considérable des offres et entraînent ainsi l’ensemble du marché vers le bas en janvier 2010.

De même, les sites emploi spécialisés (indice à 152) et de travail temporaire (indice à 140) sont confrontés à une chute

considérable.

ère sources des offres d’emploi proposées sur internet, les sites emploi généralistes (indice à 159) subissent une baisse

Méthodologie

Créé en janvier 2003, le baromètre Keljob est un indicateur de l’évolution du marché de l’emploi sur

Internet. Basé sur une analyse mensuelle de près de 80 sites, il recense les offres d’un large panel

couvrant l’ensemble des domaines du recrutement. Avec 7 ans d’existence, le baromètre Keljob permet

d’analyser en temps réel les tendances de l’e-recrutement en France.

Il s’agit d’une étude mensuelle effectuée sur un panel de près de 80 sites référents en matière de erecrutement.

L’indice 100 fait référence au nombre d’offres d’emploi en janvier 2003. En septembre 2008, la

méthodologie du baromètre évolue légèrement et enrichit ses sources d’analyse.

Les sites étudiés sont :

·

travail temporaire, 6 sites de cabinet de recrutement et 4 sites de stages ;

Sites Internet emploi référents : 10 sites emploi généralistes, 12 sites emploi spécialistes, 6 sites de

·

Sites Internet d’entreprise référents : 40 sites des entreprises du CAC 40 ;

·

Sites complémentaires : OCDE, INSEE.

………………………………………………………………………………………………………………………

A propos de Keljob

Keljob, site internet généraliste, propose à ses internautes un très large choix d’offres d’emploi

provenant de plus de 1 000 sites, référencés automatiquement par son moteur : entreprises,

cabinets de recrutement, agences d’intérim et partenaires.

Keljob s’adresse à tous types de candidats, quelque soit leur secteur d’activité, leur fonction, leur

niveau d’études ou leur région. Grâce à son nouveau moteur de recherche, Keljob propose au

candidat, une recherche simple, rapide et pertinente.

Keljob, c’est 3,1 millions de visites* chaque mois, 17 millions de pages vues, 870 000

alertes e-mails, 620 000 abonnés à la newsletter hebdomadaire et 895 000 CV de

candidats déposés.

Keljob bénéficie aussi d’une exposition maximale auprès des candidats tout au long de l’année grâce

à une puissante campagne pluri-média.

*source Xiti, mars 2009

www.keljob.com

………………………………………………………………………………………………………………………

Contact Presse

Dorothée Touil

Responsable communication et relations presse

Tel: 01.76.63.02.21

dorothee.touil@adenclassifieds.com

 

 

……………………………………………………………………………………………………………………………

COMMUNIQUÉ DE PRESSE



Actualité
En Avril, trouver une secrétaire d ... Plus de détails...
EDF, Thales et Dekra participent au ... Plus de détails...
StepStone booste l’alternance Plus de détails...
StepStone organise un Chat Energie ... Plus de détails...
> Toutes les actualités
Découvrez...
> Tous les membres